Un nouveau cycle des matières premières émerge

En 2017, les cours des matières premières se sont réveillés à l'exception des cours agricoles et des métaux précieux comme le couple or/argent.

Il est des périodes qui sont pénibles pour le producteur de matières premières agricoles, et la période actuelle apporte son lot de désillusion avec des cours du blé qui restent toujours enfermés au sein d'une grande tendance baissière en place depuis le pic de février 2008; et surtout depuis le point haut de fin Juin 2015 où l'économie européenne a failli entrainer le monde dans les abîmes avec le feuilleton grec et le risque de chute des banques. Donc, à ce jour, le cours du blé reste drivé par l'oblique baissière de fin juin 2015, et pour s'en défaire, il faudrait que le cours du blé s'élève au-dessus des 178/182 €/t (une vieille connaissance).

Et pourtant, probablement que la situation va changer à partir de Février 2018, soit la date anniversaire du pic des cours du blé (une décennie), si l'on regarde le début du réveil des cours des matières premières que sont les cours de l'énergie, pétrole en tête et les cours des minerais et des métaux qui rebondissent depuis le point bas de février 2016 (notre fameuse période de fin janvier/fin février), avec une accélération depuis la seconde hausse des taux d'intérêt américain sur l'année 2017.

Analyse technique simple de l'Or le 28/12/17
Analyse technique simple de l'Or le 28/12/17

Bien sûr, la demande y fait pour beaucoup, notamment avec la reprise économique qui accélère en cette année 2017 et dont la prolongation est attendue sur l'année 2018, surtout dans le cas où la loi sur la baisse des impôts aux Etats-Unis est adoptée. Et en prime, cela n'a plus être possible qu'avec une réorganisation de l'offre avec la mise en place de quota de pétrole pour l'Opep et la Russie, ainsi que la réduction de l'offre au niveau des minerais et des métaux suite à la crise des pays émergents (période 2014/2015).

Pour la partie agricole, il semble que ce soit l'inverse qui se soit produit, avec une baisse des prix qui aurait conduit les producteurs à intensifier la production afin de combler le manque à gagner par le volume. De fait, les stocks de céréales seraient maintenant très élevés, malgré une augmentation constante de la demande.

 

Alors que des analystes prédisent qu'il pourrait y avoir des incidents climatiques pour la production agricole sur l'hémisphère Sud à compter du début d'année 2018 avec la probabilité de voir se développer le phénomène climatique La Nina, on pourrait donc assister là aussi à un rééquilibrage entre l'offre et la demande, et voir enfin la dernière classe d'actif des matières premières décoller, alors que les cours des céréales se trainent sur des points bas.

En tout cas, d'après le cabinet d'analyse économique Xerfi, voilà que le nouveau cycle de hausse des matières premières commence à émerger (cf vidéo ci-dessous).

Cela peut vous intéresser :


0 Commentaires

Vous devez être connecté pour lire ou écrire un commentaire

Connexion

Pas de compte ?

Découvrez gratuitement les services PRO pendant 2 mois.

Tester

Devenez un AgriTechNaute et accéder à pleins d'avantages, c'est gratuit

S'inscrire

News

Stable

15 février 2018 21:00

Malgré de faibles précipitations ces derniers jours, les parcelles de soja se développent correctement en Argentine selo...

Hausse

15 février 2018 20:10

La Russie va exporter entre 45 et 47 Mt de céréales sur la campagne 2017/2018 selon le vice ministre de l'Agriculture en...

Stable

15 février 2018 19:58

L'Argentine voit ses exportations de blé en forte hausse vers l'Algérie, passant de 0,15 à 0,86 Mt sur les 6 premiers mo...

Hausse

15 février 2018 19:41

Le cours du cacao (2130 $/t) continue sa progression sur fond de sécheresse en Afrique de l'Ouest, et des stocks mondiau...

Hausse

15 février 2018 14:35

Les ventes hebdomadaire USA à l'export sont ressorties pour le maïs à 2 072 000 t, pour le soja à 838 000 t, pour le blé...