Un scénario de hausse du cours du blé avec cible potentielle à 195 €/t

Le vendredi 20 septembre 2019, nous avons alerté avec le message suivant : "sécheresse et accord commercial, les deux seuls facteurs à suivre à l'avenir; vers un mouvement de hausse entre Octobre et Mars ?" (la preuve en image ci-dessous) Pourquoi ? Car il y a une anomalie sur un de nos modèles mathématiques quantitatifs en unité de temps hebdomadaire appelé "ISHALGO", sur la base d'un décompte de 6 mois. Encore une semaine à patienter, et si match il doit y avoir, cela va débuter à partir du 1er Octobre. Résultat des courses, notre modèle mathématique avec son alerte était bon, et le marché aura même été plus rapide en attaquant le col de première catégorie à compter du 26 septembre 2019. Alors fort du développement sur les 24 derniers mois de nos modèles mathématiques, et vue la période de crise actuelle que traverse le monde agricole, nous avons décidé exceptionnellement de mettre cet article entre toutes les mains des producteurs agricoles, français et européens en priorité. Cet article est un scénario parmi d'autres, mais avec une probabilité de réalisation à court terme supérieure aux autres scénarios.

Le cours du Blé, comme nous avions pu l'indiquer le 20 septembre 2019 (voir la copie d'écran ci-dessous), seul 2 facteurs allaient être mis en avant pour accompagner le mouvement à venir, soit celui orienté grand public avec le climat, et le second mais le plus important, celui de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Et 70 jours plus tard, c'est bien le cas, puisque le cours du blé Euronext est passé de 171 €/t à plus de 186 €/t, soit une progression de 8,8 %, poussé par le climat sur la partie de l'hémisphère Sud et par l'accord commercial de "Phase 1" sur le point d'être finalisé.

Commentaires du 20 09 2019 de la Quotidienne

Alors, si l'on se penche sur le cours du blé échéance Mars 2020, puisque Décembre 2019 arrive tout prochainement à terme, de par la représentation graphique et de son analyse technique, on pourra visualiser une cible potentielle à 195 €/t d'ici la fin d'année 2019, voire le début d'année 2020. 

Pour obtenir cette cible potentielle, via l'analyse chartiste en se basant sur le dernier mouvement de hausse ayant débuté début Septembre jusqu'à la mi-Octobre, et après une correction de 38,2 % de Fibonacci, le report de ce mouvement sur cette base permettant d'obtenir cette zone potentielle des 195 €/t à +/- 1 €/t près. Et de plus, cela correspond à une zone de résistance importante tracée en bleue sur le graphique ci-dessous.

Analyse technique cours du Blé Mars20 le 29 11 2019

Bien sûr, il se peut qu'en utilisant le même décompte que la dernière fois (voir rectangle noir), les 7 séances à compter du lundi 2/12 et jusqu'au mardi 10/12, permettent au cours du blé de travailler la zone des 184/187 €/t, soit une consolidation, en attendant le rapport USDA. Et seulement à partir de ce moment-là, le marché aura devant lui un chemin tout tracé pour atteindre sa cible potentielle entre la période de la trêve des confiseurs et la reprise du marché avec la nouvelle année.

Voilà, chez AgriTechTrade, dans la période de crise actuelle que traverse le monde agricole, et à l'approche des fêtes de fin d'année, il nous semble tout naturel de pouvoir partager cette information essentielle qui permettra à chacun de pouvoir saisir l'opportunité de vendre sa production agricole sur des niveaux de prix payés au producteur stockeur de l'ordre de 170 à 180 €/t en fonction du lieu où l'on se trouve. Et il va de soi que les 170 €/t seront plutôt pour les producteurs dans les terres, alors que les 180 €/t seront plutôt pour les producteurs proche des zones portuaires.

Comme nous avons déjà pu l'expliquer à plusieurs reprises, en fonction de l'année, il y a 3 niveaux de prix pour vendre son physique lorsque l'on est stockeur de blé :

- année à forte production mondiale, le prix de vente physique maximum à viser sera de 160 €/t

- année de production mondiale normale, le prix de vente physique optimum à viser sera de 180 €/t

- année de faible production mondiale, le prix de vente physique minimum à viser sera de 200 €/t

Sachant que ci-dessus, nous sommes bien d'accord, cela est la théorie, mais dans la pratique, il faut intégrer les facteurs financiers, tenant à l'économie et à la géopolitique, et là, cela se complique.

Par contre, c'est là qu'interviennent les modèles mathématiques quantitatifs et l'expérience acquise au cours des 10 années d'exercice professionnel de la société AGRITECHTRADE, ainsi que les 20 années à minima de passion de la Bourse des membres de l'équipe AgriTechTrade.

-

Et comme nous sommes à l'approche de Noël, on vous fait le cadeau de donner les repères essentiels pour la commercialisation de son orge brassicole :

- année à forte production mondiale, le prix de vente physique maximum à viser sera de 160 €/t (- 20 €/t)

- année de production mondiale normale, le prix de vente physique optimum à viser sera de 180 €/t (+/- 10 €/t)

- année de faible production mondiale, le prix de vente physique minimum à viser sera de 200 €/t (+ 20 €/t)

Sachant qu'il n'y a plus de marché à terme pour l'orge, puisque ce dernier a disparu il y a déjà quelques années, faute de trouver des contreparties en nombre. Donc là, nous sommes pleinement sur un marché fermé, où l'offre et la demande exercent leurs pleins pouvoirs sur le cours.

-

Pour finir, un marché à terme où le volume reste anémique, du fait essentiellement de 4 opérateurs seulement qui pèsent sur le marché, on veut ici parler du marché à terme du maïs, qui est maintenant devenu un outil plutôt politique du fait des importations massives de l'UE en provenance de la zone mer Noire et plus précisément de l'Ukraine, qui a besoin de rentrer des devises pour garder une certaine stabilité du pays.

Ici, on se contentera de donner les points essentiels (résistances), alors que le cours du maïs Euronext reste scotché depuis plus de 3 mois entre les 163 - 165 €/t à +/- 2 €/t près.

Les seuils clefs à franchir sont donc les : 169 €/t, 173 €/t, 178 €/t, 183 €/t, 188 €/t et 193 €/t.

-

Conclusion : Cet article rédigé et offert par l'équipe AgriTechTrade, a pour but de permettre à chaque producteur d'avoir des repères pour la commercialisation de ses productions agricoles. Il est le fruit d'une longue expérience sur les marchés de matières premières agricoles, et nous serions heureux que cet article soit entre les mains du plus grand nombre de producteurs agricoles aussi bien français qu'européens, car la période actuelle est stratégique, et chacun doit prendre conscience qu'il est possible de retrouver de l'oxygène sur le plan de son exploitation agricole, à partir du moment où il reprend en main la gestion de la commercialisation de sa production, avec les repères ci-dessus et le fait de pouvoir être guidé par une société ayant à sa disposition des outils purement financiers (modèles mathématiques, partenaires financiers, etc ...).

N'hésitez pas à nous contacter pour des demandes d'information à l'adresse suivante : contact@agritechtrade.com, ou par téléphone au 03 26 63 89 86 / 06 89 78 72 56.

Par avance, l'équipe AgriTechTrade vous souhaite une bonne fin d'année et surtout le meilleur pour vous.

 

Cela peut vous intéresser :


2 Commentaires

Vous devez être connecté pour lire ou écrire un commentaire

Connexion

Pas de compte ?

Découvrez gratuitement les services PRO pendant 15 jours.

Tester

Devenez un AgriTechNaute et accéder à pleins d'avantages, c'est gratuit

S'inscrire

News

Hausse

1 avril 2020 15:56

L'Égypte prochainement de retour aux achats de blé, car selon Reuters, le président égyptien a demandé mardi, aux autori...

Stable

31 mars 2020 18:53

Sur le plan de l'export, l'UE a indiqué le cumul pour la semaine dernière : 182 000 tonnes de flux physiques pour le blé...

Hausse

25 mars 2020 9:36

Sur le plan de l'export, l'UE a indiqué le cumul pour la semaine dernière : 330 000 tonnes de flux physiques pour le blé...

Hausse

19 mars 2020 16:51

ALERTE : vers un déficit de céréales en 2020 ! L'Ukraine vise un retrait de sa production 2020 du fait de la sécheresse,...

Hausse

19 mars 2020 10:58

Gap haussier pour les cours des MPA, avec + 2 €/t pour le blé ! En temps de guerre, c'est l'alimentaire qui prime, et le...