Le cours du pétrole vers une tendance baissière ?

Le cours du pétrole qui était en pilotage automatique depuis juillet 2017 avec sa tendance de fond haussière, semble actuellement avoir des ratés et cela depuis l'atteinte des 66 $ sur la période de fin janvier 2018. Alors, va-t-il se stabiliser sur sa zone d'objectif des 60/65 $ le baril, ou rechuter en direction des 55 $ ?

Ces derniers temps, le cours du pétrole nous avait habitué à sans cesse progresser, marquant seulement de courte période de consolidation avant de repartir de l'avant. Et cela s'est produit sur la période fin juin 2017 (point bas le 21/06/17 à 42,50 $ le baril) jusqu'à la période de fin janvier 2018 (point haut le 26/01/18 à 66 $ le baril), soit une progression de 53 % en 7 mois.

On notera que sur la même période, le cours du blé américain aura régressé de 7 %, passant de 4,64 à 4,32 $ le boisseau et le blé français aura reculé pour sa part de 10,5 %, passant de 175,50 à 157 €/t. Cela étant à noter, car sur les dernières années écoulées, le cours du blé était assez corrélé avec celui du cours du pétrole américain.

Probablement que le facteur offre et demande sera l'explication officielle, si l'on ne souhaite pas regarder du côté des politiques monétaires des banquiers centraux, et surtout de la hausse des taux d'intérêt depuis l'été dernier. Pour information, la hausse du taux d'intérêt américain à 2 ans est juste impressionnante de régularité depuis la Rentrée 2017.

Evolution du taux 2 ans américain le 8 03 2018
Evolution du taux 2 ans américain le 8 03 2018

 

Analyse technique du cours du Pétrole le 8 03 18
Analyse technique du cours du Pétrole le 8 03 18

 

Toujours est-il, que le cours du pétrole fait plus que du surplace depuis plus d'un mois, et qu'au regard de l'analyse chartiste, il semble avoir enclenché un tout début de dynamique baissière, se retrouvant actuellement sous ses moyennes mobiles courtes que sont la 7, 20 et 50 périodes. Et le plus inquiétant se situe maintenant du côté des indicateurs mathématiques, où le principal d'entre-eux qu'est le MACD commence à se retrouver très légèrement en terrain négatif, alors que le RSI s'y retrouve depuis quelques jours. 

De fait, comme le trading est avant tout réalisé par des systèmes informatisés, ces derniers étant paramétrés principalement sur des indicateurs mathématiques, donc la tendance de fond est en train de s'autoalimenter. Les analystes devant ensuite adapter leur discours à la situation graphique, piochant dans les nouvelles du jour avec un esprit sélectif pour expliquer au grand public pourquoi un tel mouvement.

C'est pour cela, que mercredi soir, pour expliquer le décrochage important des cours du pétrole, les news retenues pour accompagner cette consolidation sérieuse, concernait le discours ambiant de la crainte d'une mise en place de barrières douanières par les Etats-Unis sur certaines matières premières. Et lorsqu'il faut puiser dans le vivier des news, les analystes vont fouiller du côté de la production de brut américain, qui avec l'exploitation des schistes bitumineux, trouvent la bonne donnée du fait d'une production américaine en constante progression ces derniers temps, avec une rentabilité retrouvée sur la base d'un cours du pétrole se situant entre 57 et 63 $ le baril.

Dans le même temps, il faut dire que l'agence américaine d'information sur l'énergie a présenté un rapport circonstancier, avec un rythme de production de 11 millions de barrils de pétrole en fin d'année 2018, soit une progression de près de 1 Mbj sur un an. Et le rapport hebdomadaire sorti ce mercredi 7 mars, a fait état d'une production de brut américain de 10,37 Mbj, soit 0,1 Mbj de plus que la semaine précédente. Sachant que mardi, un rapport de l'EIA indiquait que la production moyenne de pétrole aux Etats-Unis serait de 10,7 Mbj en 2018, et de 11,3 Mbj en 2019.

Alors les fondamentaux sont à l'origine de se déraillement de la hausse des cours du pétrole, où le marché après une hausse de plus de 50 % reprend son souffle et est en attente d'en savoir plus sur la problématique de l'inflation, qui traditionnellement voit les cours des matières premières progresser suite à un réajustement de valeur d'actif. 


2 Commentaires

Vous devez être connecté pour lire ou écrire un commentaire

Connexion

Pas de compte ?

Devenez un AgriTechNaute et accéder à pleins d'avantages

S'inscrire

News

Baisse

22 mai 2024 16:32

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US sont ressortis en hausse de 1,8 Mb (total de 458,8 Mb), par rapport à une ba...

Hausse

15 mai 2024 16:38

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US sont ressortis en baisse de 2,5 Mb (total de 457 Mb), par rapport à une bais...

Hausse

17 avril 2024 17:02

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US sont ressortis en hausse de 2,7 Mb (total de 460 Mb), par rapport à une haus...

Baisse

10 avril 2024 16:33

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US sont ressortis en hausse de 5,8 Mb (total de 457,3 Mb), par rapport à une ha...

Hausse

20 mars 2024 17:15

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US sont ressortis en baisse de 2 Mb (total de 445 Mb), par rapport à une hausse...